Chronique : Droit bancaire

Droit bancaire : Garantie des dépôts – Directive européenne – Obligation des États – Discrimination

Cour AELE, 28 janvier 2013, affaire E-16/11, EFTA Surveillance Authority c/ Iceland.

 

• La directive du 30 mai 1994 ne fait pas peser sur les États une obligation de résultat de sorte que ceux-ci n’ont pas à se substituer aux systèmes de garantie des dépôts qui sont dans l’incapacité d’assurer la couverture minimale qu’elle prévoit ;
• le transfert des dépôts islandais à une nouvelle banque avant la mise en oeuvre de la garantie des dépôts et le nonpaiement de l’indemnisation minimale prévue par la directive aux déposants localisés au Royaume-Uni et aux Pays-Bas ne contreviennent pas au principe de non-discrimination.

L'auteur

  • Bonneau
    • Professeur
      Université Panthéon-Assas (Paris 2)
    • Agrégé des facultés de droit

Revue de l'article

La décision rendue le 28 janvier 2013 par la Cour AELE peut paraître inique au regard du principe de non-discrimination. Pourtant, à lire attentivement la décision, le raisonnement de la Cour est subtil de sorte qu’il n’y a pas, au moins en droit, de méconnaissance dudit principe (II). Cette question est toutefois, à notre sens, de moindre importance que celle concernant les obligations des États en cas d’impossibilité pour les systèmes de garantie des dépôts d’indemniser les déposants à concurrence de la couverture minimale prévue par la directive du 30 mai 1994 [1] (I).I. Selon la Cour, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)