Chronique : Droit bancaire et financier international

Droit bancaire et financier international : Supervision financière – ESMA – Options binaires – Contrats de différence – Protection des investisseurs.

« L’ESMA convient d’interdire les options binaires et de restreindre les CFD afin de protéger les investisseurs de détail », communiqué de presse du 27 mars 2018.

 

Mesures de l’ESMA d’interdiction des options binaires et de restrictions des contrats sur différences (CFD).

L'auteur

  • Tenenbaum
    • Maître de conférences
      Faculté de droit Université Paris-Est Créteil

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°179

BANQUE & DROIT N°179 - MAI-JUIN 2018

1. La protection des investisseurs profanes contre lesroduits spéculatifs à haut risque est une préoccupation récurrente des régulateurs. Des initiatives unilatérales nationales ont été prises depuis quelques années, concernant notamment les contrats financiers qui sont considérés comme les plus dangereux. L’Autorité des marchés financiers française (l’AMF) a été particulièrement active dans ce domaine, luttant contre la commercialisation des options binaires, des contracts for differences (CFD) et des contrats financiers sur devises échangés sur le Forex. Dans cette action, l’AMF utilise ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)