Gestion des risques

Concentration des risques : un meilleur suivi demandé par le régulateur

Dans un contexte postcrise, les modalités réglementaires d’évaluation ​des grands risques de contrepartie ont été revues, qu’il s’agisse de l’extension des critères constitutifs de « groupes de risque », du ​relèvement des pondérations, ou de la prise en compte des structures à sous-jacent comme la titrisation ou les OPCVM.

Concentration des risques : un meilleur suivi demandé par le régulateur

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°737

Liquidité : les grandes manoeuvres

Le suivi des grands risques n’est pas nouveau et les limites en ont été définies par un règlement daté de 1993. Toutefois, le régulateur a souhaité actualiser les modalités de calcul de ces ratios de surveillance pour mieux tenir compte des effets systémiques de la crise et durcir ainsi cette surveillance.Des nouveautés ont été introduites fin 2010 suite aux évolutions réglementaires (arrêtés du 25 août 2010 et du 13 ​décembre 2010 modifiant le règlement 93-05) et de déclaration (instruction ​2010-I-01 du 29 ​septembre 2010 modifiant l’instruction ​2000-07 du 04 septembre 2000, relative au ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)