Chronique : Comptes, crédits et moyens de paiement

Comptes, crédits et moyens de paiement : Comptes – Lettre d’unité de compte – Comptecourant et compte-titres

Cass. com. 16 décembre 2014, arrêt n° 1134 F-P+B, pourvoi n° X 13-17.046, société CIC Est c/ Brucelle et al.


« Mais attendu, en premier lieu, que l’absence de fongibilité de leurs articles exclut l’unité de compte entre un compte-courant et un compte-titres ; que la cour d’appel a exactement retenu que la clause d’unité de comptes invoquée par la banque n’était pas applicable au compte-titres dont la débitrice était titulaire ».

L'auteur

  • Bonneau
    • Professeur
      Université Panthéon-Assas (Paris 2)
    • Agrégé des facultés de droit

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°160

Banque et Droit 160

Quels comptes peuvent être couverts par une lettre d’unité de compte ? La question n’est pas nouvelle, mais la jurisprudence est rare. Dans un arrêt du 28 septembre 2004 [1], la Cour de cassation a considéré qu’une lettre d’unité de compte peut concerner des comptes libellés en devises étrangères dès lors que celles-ci sont convertibles. Dans son arrêt du 16 décembre 2014 [2], elle considère en revanche qu’une telle lettre ne peut pas couvrir un compte-courant et un compte-titres.Ces solutions rejoignent celles prônées par la doctrine [3]. Elles ne sont pas sans justifications. En effet, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)