Chronique : Comptes, crédits et moyens de paiement

Comptes, crédits et moyens de paiement : Chèque – Mention obligatoire – Créance – Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude

Cass. com. 16 décembre 2014, arrêt n° 1132 F+P+B, pourvoi n° F 13-20.895, Kochowski c/ Proffit et Bernal.


« Mais attendu […] que la cour d’appel n’a fait que tirer les conséquences qui s’évinçaient de l’absence des mentions exigées par l’article L. 131-2 du Code monétaire et financier, dont il résultait que le chèque ne valait plus que comme commencement de preuve de la créance invoquée par le bénéficiaire contre le tireur, ces conséquences étant indépendantes de la faute imputée au tireur ».

L'auteur

Revue de l'article

Dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier, un acheteur remet un chèque à l’ordre du gérant de la société propriétaire du bien. Par la suite, le gérant se voit opposer le rejet du chèque en raison d’une opposition pour perte. Assigné pour l’opposition illégale et en paiement du chèque, l’acheteur fait valoir le défaut de validité du chèque pour absence de date et de lieu de création.Le gérant est débouté par les juges du fond et forme un pourvoi invoquant le principe selon lequel nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude pour échapper à ses engagements. Il lui est reproché ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)