Cession Dailly. Conflits entre des créanciers exerçant des droits concurrents sur la même créance...

? À compter de la date de la cession, le créancier du cédant ne peut plus saisir la créance cédée. ? Le paiement effectué par le débiteur cédé informé de la cession au créancier ayant pratiqué la saisie attribution n'est pas libératoire. -(Cass. com. 26 novembre 2003, arrêt n° 1659 FS-P + B, Société Fortis banque France c/Société Oltan Boyer et a. ; D. 2004, act. jurisp. 133 ; JCP 2004, éd. E, pan. 84 et éd. G, IV, 1 150.)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°94

B&D - N° 94


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet