Étude

Où va la régulation dans le secteur financier ?

réglementations

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°793

Cybercriminalité : un risque systémique pour les banques

« Le secteur bancaire doit composer avec plus de 200 réglementations » souligne Frédéric Pichard, directeur d’études pour TNP. D’où l’idée de l’enquête menée par le cabinet de conseil auprès des 15 plus importants groupes bancaires français sur les impacts de la régulation bancaire sur l’économie en général et les établissements financiers en particulier.

Trois idées fortes ressortent des opinions exprimées :

  • le manque de cohérence : 61 % des répondants estiment que le niveau de cohérence des réglementations dans le secteur financier est faible ; 89 % que la coordination entre régulateurs est également faible ou inexistante ; le même pourcentage juge que la régulation n’est pas cohérente entre les pays ; enfin, pour 78 %, ce manque de cohérence génère des coûts supplémentaires dans leurs organisations ;
  • l’impact sur la rentabilité : la totalité des répondants estime que les exigences réglementaires diminuent la rentabilité globale de leur établissement ; 65 % affirment qu’elles provoquent une baisse de leurs marges commerciales ;
  • l’efficacité de la réglementation : la moitié du panel seulement pense que les réglementations réduisent le risque de crise financière. Plus précisément, les initiatives réglementaires sont jugées efficaces pour le risque de liquidité (79 % des répondants), le risque de crédit (70 %) et le risque de marché (67 %), mais beaucoup moins pour le risque systémique (43 %), le risque opérationnel (32 %) ou de réputation (29 %).

« Globalement, les banques se sentent encerclées par un cadre réglementaire toujours plus contraignant et une opinion publique qui leur reste défavorable, sans compter les positions des politiques qui peuvent être influencées par les échéances électorales », s’inquiète Frédéric Pichard.

L’étude sera renouvelée tous les ans, en incluant à partir de 2017, le secteur des assurances.

 

Hit-parade
Bâle III et Mifid 2 se partagent les trois podiums

Les 3 réglementations qui paraissent les mieux maîtrisées
Bâle III
LAB
Mifid 2

Les 3 réglementations qui paraissent les plus complexes à mettre en place
Mifid 2
Bâle III
FATCA

Les 3 réglementations les plus coûteuses
Mifid 2
Bâle III
EMIR

Propos recueillis par ss
 

Sur le même sujet