Innovation

Une crèche réglementaire pour les FinTechs britanniques

Après le bac à sable, les Fintechs britanniques invitées à la crèche réglementaire

L'auteur

Revue de l'article

Pendant la pandémie, l’innovation continue, technologique mais aussi réglementaire. Nikhil Rathi, le CEO de la Financial Conduct Authority (FCA), le régulateur financier britannique qui avait lancé le bac à sable (sandbox) il y a quelques années, a annoncé son intention de créer à l’automne une « crèche réglementaire » (regulatory nursery) lors de la UK Fintech Week virtuelle, le 20 avril. Cette crèche doit permettre à la FCA de continuer à suivre les FinTechs qui viennent d’obtenir leur agrément, avec la même notion de « level playing field » qui avait conduit à lancer le concept de bac à sable il y a quelques années. Les projets de jeunes pousses sont expérimentés dans ce bac à sable dans un environnement réglementaire adapté à leur taille et à leur situation, différentes des grands acteurs financiers établis. Avec la crèche, la FCA restera en contact étroit avec les start-up une fois celles-ci autorisées, « de manière à pouvoir leur fournir un soutien et, si nécessaire, intervenir pour les orienter plus tôt dans la bonne direction », a déclaré Nikhil Rathi.

Plus de la moitié des 137 FinTechs passées par le bac à sable britannique ont été lancées sur le marché. Ces jeunes pousses innovent dans le domaine des paiements, de l’assurance, du conseil, des RegTechs, de la lutte antiblanchiment ou encore des technologies de registre distribué (DLT). Quant au Royaume-Uni, il entend continuer à innover et à développer ses FinTechs, Brexit ou pas Brexit.

L. B.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • Droit de la régulation bancaire : Cryptomonnaies : la position de la Banque de France, Banque de France, « L’émergence du bitcoin et autres crypo-actifs : enjeux, risques et perspectives », Focus n° 16, 5 mars 2018

    • Chronique
    • 26/03/2018
    • Revue Banque N° 819