Ratio de levier

Un assouplissement pour les banques

La BCE accorde un assouplissement aux banques pour le calcul de leur ratio de levier. Elle souligne que cette mesure aura également un impact sur l’exigence relative au TLAC qui concerne les banques de taille systémique.

 La BCE accorde un assouplissement aux banques pour le calcul de leur ratio de levier

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°848

Infrastructures en Afrique - Combler le gap de financement

Poursuivant dans la logique de l’assouplissement réglementaire qui est à l’œuvre depuis le début de la crise sanitaire, la BCE a annoncé le 17 septembre une mesure touchant le calcul du ratio de levier des établissements bancaires placés sous sa supervision. Désormais, pour calculer ce ratio, les banques peuvent exclure les dépôts qu’elles détiennent auprès des banques centrales ainsi que les pièces et les billets de banque. Cette mesure peut être utilisée par les établissements jusqu’au 27 juin 2021, mais une extension semble déjà envisagée.

Si le ratio de levier de 3 % ne deviendra obligatoire que le 28 juin 2021, les banques doivent d’ores et déjà publier leur ratio actuel, très regardé par les investisseurs. Selon la BCE, l’assouplissement intéressera notamment les banques de taille systémique (les G-SIBs [1]), car il permettra aussi un allègement dans le cadre de l’exigence relative au TLAC [2] qui est déjà contraignante. S. G.

 

[1] Globally Systemically Important Banks.

[2] Total Loss-Absorbing Capacity.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet