Mondialisation

Trump vs Attac

mondialisation

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°806

Élection présidentielle : les enjeux pour le secteur financier

Les discours de Donald Trump contre la mondialisation et le libre-échange font penser au combat, beaucoup plus ancien, d’Attac, contre cette même mondialisation. Alors Trump et Attac même combat ? Loin de là : Attac n’est pas opposé à la mondialisation, il prône une autre mondialisation, d’où le terme d’ « altermondialiste » pour qualifier ce mouvement. Donald Trump de son côté prône le protectionnisme, ce qu’Attac juge tout aussi sévèrement que la mondialisation telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, comme l’explique le porte-parole de l’association Dominique Plihon : « le protectionnisme tout comme la mondialisation néolibérale qui est pratiquée depuis 40 ans sont deux visions extrêmes qui sont néfastes ». Les propositions d’Attac visent à l’élaboration d’une mondialisation mieux contrôlée soucieuse d’améliorer ou de préserver le bien être des populations.

Pour Attac, le TAFTA [1], par exemple, est dangereux, car il vise à abolir tous les obstacles à la libre circulation des marchandises et des capitaux, c’est-à-dire, bien sûr, les droits de douane mais aussi les normes environnementales, sanitaires et sociales en vigueur dans les pays signataires de l’accord. Selon les altermondialistes, ces normes, de même que, en matière financière, les normes prudentielles, doivent primer sur le libre-échange. Dès lors, un processus comme celui du Comité de Bâle dans le domaine bancaire pourrait intéresser les altermondialistes puisque cette instance élabore des normes prudentielles à l’échelle internationale. Mais selon Dominique Plihon, cette instance est trop opaque et trop restreinte, comme bien d’autres enceintes où s’élaborent les accords internationaux. Selon l’altermondialiste, « les élus et les citoyens doivent être davantage associés aux négociations des accords ».

Autre critique : les États-Unis n’appliquent pas les accords de Bâle de la même façon que les Européens et ont un poids trop important au sein du Comité. S.G.

 

[1] TAFTA ou TTIP : accord en cours de négociation entre l’Europe et les États-Unis actuellement mis en péril par le protectionnisme de Donald Trump.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet