Modèles Internes

TRIM livre ses conclusions

TRIM livre ses conclusions

Revue de l'article

La Banque Centrale Européenne (BCE) a publié 19 avril les résultats de son examen ciblé des modèles internes [1] (Targeted Review of Internal Models – TRIM ) utilisés par les grandes banques pour déterminer leurs actifs pondérés en fonction des risques et calculer leurs besoins de fonds propres. L’objectif de cet examen, qui a porté sur la période 2016-2021, vise à s’assurer que l’utilisation des modèles internes ne conduit pas à une sous-évaluation des besoins en fonds propres, et permet la comparabilité de leurs résultats. Plus de 200 enquêtes sur place ont été réalisées auprès de 65 établissements, couvrant des modèles internes sur le risque de crédit, de marché ou de contrepartie (à l’exclusion des risques opérationnels ne devant plus être traités dans des modèles internes selon la position publiée par le Comité de Bâle en 2016).

La BCE a ainsi relevé plus de 5 000 insuffisances, dont près de 30 % sont qualifiés de « sévères », c’est-à-dire avec un impact significatif sur l’équilibre financier de l’établissement, son niveau de fonds propres, sa gouvernance, ou sa gestion des risques. Ce constat a conduit la BCE à demander aux banques concernées de mettre en œuvre des actions correctrices dans des délais précis, moins de 12 mois pour près de 25 % des mesures demandées, entre 12 et 18 mois pour 40 % d’entre elles. Le TRIM a ainsi induit une augmentation de 12 % des actifs pondérés en fonction des risques mesurés par les modèles contrôlés, soit 275 milliards d’euros. « Le TRIM ayant permis de découvrir que les bilans des banques présentaient davantage de risques qu’attendu, il a entraîné, sur la période 2018-2021, une baisse d’environ 70 points de base du ratio de fonds propres de base de catégorie 1 des banques utilisant des modèles internes », a précisé la BCE.

Le TRIM a cependant confirmé aux banques la possibilité d’utiliser les modèles internes pour calculer leurs actifs pondérés en fonction des risques, sous réserve bien entendu de se mettre en conformité avec les corrections demandées par le superviseur. E. C.

 

[1] https://www.bankingsupervision.europa.eu/ecb/pub/pdf/ssm.trim_project_report~aa49bb624c.en.pdf.

 

Sur le même sujet