Monnaies

Renforcer le rôle international de l’euro

L’euro concurrence le dollar

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°842

Services financiers : Faut-il avoir peur des BIG TECHS ?

À l’issue de sa rencontre du 7 février 2020 à Bercy avec Vladis Dombrovskis, vice-président exécutif de la Commission européenne, en charge de « l'Économie au service des personnes », Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et des Finances, a déclaré que le renforcement du rôle international de l’euro faisait partie des priorités de la Commission mais aussi de la BCE. Christine Lagarde, la présidente de la banque centrale européenne est en effet sur la même longueur d’onde, comme l’a montré son discours prononcé deux jours plus tôt dans le cadre d’un événement organisé par notre confrère Les Échos. Elle a d’abord déploré la situation actuelle de l’euro : « Tandis que l’utilisation internationale de l’euro s’est stabilisée, il demeure à la traîne derrière le dollar, même pour le commerce européen. » Cet intérêt renouvelé pour le rôle international de l’euro pourrait avoir pour conséquence une accélération du laborieux chantier qui consiste à bâtir une Union des marchés de capitaux en Europe : « Si nous voulons vraiment promouvoir le rôle international de l’euro, il est essentiel que les gouvernements et les régulateurs soient engagés dans la construction d’une véritable Union des marchés de capitaux », a affirmé Christine Lagarde. S. G.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • Politique monétaire : Chassé-croisé entre la Fed et la BCE, Interview de Jean-François Robin, responsable de la stratégie de la recherche économique de Natixis

    • Breve
    • 29/09/2014
    • Revue Banque N° 776