Etats-Unis

La dérégulation ne séduit pas tous les banquiers

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°806

Élection présidentielle : les enjeux pour le secteur financier

La volonté de Trump d’assouplir la réglementation bancaire adoptée à la suite de la crise de 2008 ne réjouit pas tous les membres de la sphère financière. Un banquier, certes français, mais à un haut poste au sein d’un grand groupe bancaire américain, estime que « si le laxisme revient dans l’univers financier c’est sûr qu’il y aura une crise bien plus terrible que la précédente ». Rappelons que Patrick McHenry, vice-président de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, a adressé une lettre le 31 janvier 2017 à Janet Yellen lui demandant de faire une pause dans les négociations internationales tant que Donald Trump n’a pas désigné les négociateurs « qui donnent la priorité aux intérêts de l’Amérique ». Et le 3 février, le nouveau président des États-Unis ordonnait une revue de la réglementation bancaire, précisant que son administration espère supprimer une grande partie de la loi Dodd-Frank. S.G.

 

Sur le même sujet