Europe

Banques et TPP veulent faire de la DSP2 « un succès »

Cinq institutions européennes représentant des banques et des prestataires ont pris une série d’engagements afin de faciliter le passage aux nouvelles normes de sécurité, applicables dès le 14 septembre 2019.

Banques et TPP veulent faire de la DSP2 « un succès »

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°835

Risque Cyber : Comment coordonner la lutte ?

Cinq institutions européennes réunissant, d'une part, des banques (Fédération bancaire européenne-EBF, the European Association of Co-operative Banks - EACB, et the European Savings and Retail Banking Group - ESBG, ) et, d'autre part, des prestataires tiers, initiateurs de paiement et agrégateurs de comptes (the European Third Party Providers Association - ETPPA, et the Financial Data and Technology Association - FDATA), ont présenté le 26 juillet dernier une déclaration commune, exprimant leur volonté de faire de la DSP2 « un succès » et de faciliter la transition vers les nouvelles normes de sécurité et de communication, applicables dès le 14 septembre 2019.

Un atelier organisé par la Commission européenne les avait d'abord réunies, le 10 juillet dernier, aux côtés de membres de l’Autorité bancaire européenne (ABE). Il fut alors décidé qu’un petit groupe de travail devait élaborer ce « gentlemen’s agreement ».

S'assurer de la continuité des opérations

Dans leur déclaration commune, les deux parties s'engagent à mener un dialogue constructif, améliorer la transparence, intensifier les tests des API réglementaires, fournir des retours d’informations pertinents et respecter la neutralité dans leur communication. Elles exhortent aussi les autorités nationales à tout mettre en œuvre pour éviter des conséquences préjudiciables aux clients. « Une bonne partie des solutions reste entre les mains des régulateurs, dont la responsabilité est de s'assurer de la continuité des opérations des Third Party Providers (TPP), sans dégradation du service », insiste Joan Burkovic, CEO de Bridge API & Bankin’ et membre de l’ETPPA.

Pour Solenne Lepage, directrice générale adjointe de la FBF en charge de la banque de détail et à distance, ainsi que du numérique et des moyens de paiement, cet accord « marque l’esprit de dialogue et de coopération dans lequel s’inscrit la profession bancaire avec les TPP » : « L’objectif partagé est de faire un succès du passage aux nouvelles règles de paiements en Europe qui apporteront au client une sécurité renforcée. » G. D.

 

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet