Vers un remodelage en profondeur de la chaîne d'exécution des ordres

La directive MIF sur les marchés d'instruments financiers repose sur deux principes forts : d'une part, stimuler la concurrence au niveau de la négociation et, d'autre part, garantir aux investisseurs un degré élevé de protection. Si elle porte en premier lieu sur l'exécution des ordres, ses conséquences à terme sur les activités de post-marché pourraient être sensibles.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°239

Directive MIF - Les Professionnels à Pied d'Oeuvre


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sur le même sujet