Les robo-advisors ou l’automatisation du conseil financier

Vers un nouveau cadre juridique en France et en Europe ?

La notion de conseil financier automatisé commence à faire l’objet d’un encadrement réglementaire ad hoc, tant par les autorités européennes de surveillance qu’au niveau national, par l’ACPR et l’AMF.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°808

Temps réel : quand le paiement devient instantané

La digitalisation et l’automatisation croissante du conseil financier ont conduit les autorités de tutelle européennes et nationales à s’intéresser aux robo-advisors (ou « robots-conseillers »). Ces nouveaux modes de conseil permettent aux consommateurs d’utiliser directement des outils automatisés pour recevoir des conseils et des services via des applications digitales ou des sites Internet sans intervention humaine (ou avec une intervention très limitée).Ce phénomène aurait un réel impact économique puisqu’il a été estimé que l’actif global sous gestion de services de conseils ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet