Cet article appartient au dossier : Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?.

Union économique et monétaire européenne : le mythe de la convergence

La convergence européenne, réclamée par les marchés comme le critère central d'un fonctionnement « correct » d'une Europe dotée d'un marché unique, recouvre en fait une généralisation du modèle du libre-échange. Mais les bienfaits de ce modèle ne profitent pas à tous dans les mêmes proportions.

 

Illustration 2

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°749bis

Face aux marchés, les États sont-ils encore souverains ?

Communiqué :« Le 13 janvier 2012 , Standard & Poor’s a fait plus que de dégrader la notation française de AAA à AA+. En échelonnant la notation des États sur quatre échelons, l’agence de notation a en réalité hiérarchisé la zone euro, au motif que la convergence économique n’était pas au rendez-vous ».Dans un premier temps, il faut débroussailler le champ sémantique des affaires européennes pour statuer sur les prétextes avancés par les agences de notation. L'idée qui prévaut actuellement est le constat d'un défaut de convergence entre les pays européens. Mais de quelle convergence ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet