Financement bancaire

Une obligation sécurisée et controversée

En février 2013, Commerzbank a émis une obligation sécurisée adossée à un portefeuille de crédit aux PME. Cette opération originale, soutenue par la BCE, a choqué la communauté des investisseurs. L'occasion d'analyser les perspectives de la titrisation des crédits PME.

Notations

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°318

Dette souveraine et bancaire : États et banques toujours liés

Commerzbank a lancé en février 2013 une émission remarquée de 500 millions d'euros d'obligations sécurisées (covered bonds) basée sur un portefeuille de crédit aux PME. Cette « première » a été récompensée par le prix de l'innovation 2013 du magazine spécialisé The Cover Bond Report dans un contexte pour le moins très controversé. En effet, c'est la première fois que sur un marché majeur (l'Allemagne en l'occurrence) le terme d'obligation sécurisée (OS) est reconnu pour des financements de PME. La controverse est d'autant plus forte que cette émission a reçu le soutien de la BCE, celle-ci ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

États et banques toujours liés

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet