Pilotage

Une méthodologie de cotation utilisable pour l’ensemble des risques et qui fédère tous les corps de contrôle

La recherche d’un pilotage effectif des risques amène à élaborer plusieurs cartographies thématiques. En outre, au critère de pertes monétaires doit s’ajouter un système de cotation plus qualitatif, pour inclure correctement des risques qui ne trouvent pas aisément une traduction monétaire. Enfin, reste à déterminer une grille de cotation commune à tous pour faciliter la compréhension et la coordination.

1. GESTION DES RISQUES

L'auteur

  • Chandara Ok
    • Consultant, Expert en réglementation et risques bancaires

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°779

Numéro double 779-780 : Rétrospective 2014 - Prospective 2015

Les banques ont pris l’habitude de qualifier le niveau de risque opérationnel en termes purement monétaires, notamment dans les exercices de cartographie ; ce choix s’explique aisément, car la réglementation Bâle II et la doctrine les y poussent. En outre, tout le monde comprend facilement la notion de montants de pertes. Avec le temps, la recherche d’un pilotage effectif des risques amène à élaborer d’autres cartographies thématiques. On s’aperçoit alors que le critère de pertes monétaires n’est pas pertinent pour mesurer toutes les natures de risques, en particulier les risques de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet