Cet article appartient au dossier : Assurance, ENASS Papers 17.

Voiture autonome

Un transfert de responsabilité vers un nouveau contrat d’assurance automobile

L’arrivée du véhicule autonome modifie en profondeur l’écosystème complexe de l’automobile, constitué, avec le développement de l’autonomie, des constructeurs, des équipementiers et des acteurs du digital. Or la législation est en retard sur la technologie, alors que la responsabilité du conducteur sera amenée à disparaître avec la conduite 100 % autonome.

Voiture autonome

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°380

ENASS PAPERS 17

L’arrivée des nouveaux véhicules est concomitante à des évolutions majeures dans la mobilité des ménages, et appuie ces évolutions. Tout ceci redessine le paysage de l’assurance automobile : M. Demurger (MAIF) affirme que « 80 % à 90 % de l’activité auto des assureurs pourrait disparaître, en même temps que la sinistralité ».Le véhicule autonome s’appuie sur l’évolution des usages des véhicules pour développer une nouvelle organisation des territoiresLe véhicule autonome arrive dans un contexte de baisse de l’usage des véhicules individuels. Les véhicules individuels sont moins utilisés ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 17

Sur le même sujet