Focus

Un transfert peut en cacher un autre

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°795

Vers Bâle IV ? Les banques dans l’incertitude

Le transfert du 29 décembre 2015 n’est pas un cas isolé, selon Jérôme Legras : « D’autres titres obligataires, dès lors qu’ils étaient détenus par des actionnaires de BES, ont été retransférés le 22 décembre 2014, depuis Novo Banco vers BES. Ces titres étaient détenus par Oak Finance, un SPV dont la Banque du Portugal affirme qu'il agissait au nom de Goldman Sachs, alors actionnaire de BES, toujours selon la banque centrale portugaise, ce que Goldman Sachs nie. Une plainte a été portée auprès de tribunaux britanniques. Le gouvernement portugais a contesté cette démarche en affirmant que ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque