Finance climat

Un réseau de banques centrales et superviseurs travaille au verdissement du système financier

Constitué à l’initiative de la Banque de France fin 2017, le Réseau des banques centrales et superviseurs pour le verdissement du système financier (NGFS) s’est doté d’objectifs ambitieux en matière de stabilité climatique. Pour s’assurer que les acteurs financiers sont en mesure d’évaluer leurs expositions aux risques et pour accompagner l’accroissement des flux financiers vers les financements verts, le réseau a amorcé des travaux techniques qui doivent aboutir à un rapport au printemps 2019.

finance verte

L'auteur

  • Nathalie Aufauvre
    • Directrice Générale de la Stabilité financière et des Opérations
      Banque de France

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°821

Gafa & Banques : concurrents ou partenaires

Au sommet international sur le climat (One Planet Summit) qui s’est tenu à Paris en décembre dernier, le président de la République Emmanuel Macron a lancé un avertissement sérieux, en affirmant que « nous sommes en train de perdre la bataille » du changement climatique. Si les émissions de carbone conservent leur tendance actuelle, et dans l’hypothèse d’une limitation de l’augmentation de la température en deçà de 2 °C, le budget carbone [1] mondial serait consommé d’ici quinze à trente ans [2].Cet appel s’adressait en premier lieu aux États signataires de l’Accord de Paris de 2015, qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet