Économie

Le transfert des risques doit se faire dans un cadre régulé

La part des banques dans le financement de l’économie pourrait reculer : elles seraient remplacées par des acteurs non bancaires. Si ces investisseurs achètent sans cadre réglementaire strict des crédits mis en place par les banques, ils risquent de reproduire les mécanismes qui ont conduit à la crise de 2007.

L'auteur

  • aglietta
    • conseiller scientifique
      Cepii
    • conseiller scientifique
      Groupama-AM

Revue de l'article

Les banques cherchent actuellement à vendre des portefeuilles de prêts… et des acteurs non bancaires les achètent. Ce phénomène vous semble-t-il ponctuel ou correspond-il à une tendance lourde ?Le monde financier est en totale recomposition, caractérisée par un transfert de risques vers des acteurs non bancaires. Or de tels mécanismes ont déjà été mis en place par le passé et ont conduit à la crise de 2007. Pour ne pas réitérer les mêmes erreurs, un cadre réglementaire et une surveillance doivent être mis en place.Cela est d’autant plus nécessaire que ces transferts de risques semblent ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Banques au régime : qui prend des risques à leur place ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet