Supervision européenne : un cadre commun enfin en place

La supervision à l’échelle macroéconomique est perçue par tous les analystes comme l’un des meilleurs moyens de prévenir une autre crise financière de l’ampleur de celle qui a secoué l’économie mondiale en 2008-2009, conduisant le G20 à engager de grands chantiers en matière d’encadrement du monde financier.

Coordination des entités de surveillance

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°730 bis
Le sujet de la supervision européenne a été traité en un temps record et avec une volonté politique qu’il aurait été difficile d’imaginer avant la crise financière, preuve d’un consensus politique sur ces sujets majeurs.L’accord entre Conseil, Commission et Parlement européens aboutit à la création de quatre entités de contrôle prudentiel :le Conseil européen du risque systémique (CERS) à Francfort ;l’Autorité bancaire européenne (EBA) à Londres ;l’Autorité européenne des assurances et des retraites professionnelles (EIOPA) à Francfort ;l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) à ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Où en est la réforme du système financier ?

Sur le même sujet