Cet article appartient au dossier : Chambres de compensation : un saut vers l’inconnu.

Redressement VS résolution

Stop ou encore?

Pour le gérant d'actifs BlackRock, maintenir à tout prix la survie d'une chambre de compensation qui ferait défaut n'est pas forcément la meilleure solution. Une résolution bien ordonnée serait préférable.

stop ou encore ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°781

Chambres de compensation : un saut vers l’inconnu

L'une des principales réformes ayant découlé de la crise financière mondiale est l'obligation de compensation par une contrepartie centrale pour les dérivés de gré à gré. Les chambres de compensation ont été créées pour réduire le risque systémique en exigeant le passage par une chambre de compensation centralisée pour les swaps et en rendant obligatoire l'utilisation de marges [1] tout en renforçant la transparence et la protection des investisseurs. L'idée, défendue par le G20 depuis le sommet de Pittsburgh de septembre 2009, est bonne en théorie : elle permet à la fois de promouvoir la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Chambres de compensation : un saut vers l’inconnu

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet