Révision des délits et manquements boursiers

Les lois des 20 et 26 juillet 2005 ont transposé dans notre droit la directive Abus de marché. Les délits boursiers des articles L. 465-1 et L. 465-2 du Code monétaire et financier ne visent désormais que les opérations portant sur des instruments financiers admis aux négociations sur un marché réglementé. En revanche, la nouvelle rédaction des articles L. 621-14 et L. 621-15 du même Code élargit considérablement le champ d'application des pouvoirs d'injonction et de sanction de l'AMF et devrait permettre à celle-ci de sanctionner plus facilement les auteurs de pratiques de manipulation de cours ou de diffusion de fausses informations puisqu'il n'est plus nécessaire de démonter leur impact sur les cours ou sur le fonctionnement du marché (marché réglementé au système multilatéral de négociation organisé). Les nouvelles dispositions devraient ainsi accentuer encore la marginalisation de la répression pénale des abus de marché.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°108

Dossier : La transposition de la directive Abus de marché


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet