Sortie de crise

La restructuration amiable et judiciaire des Prêts garantis par l’État

Au carrefour du droit bancaire, du droit des entreprises en difficulté et du droit de la concurrence, la restructuration amiable et judiciaire des Prêts garantis par l’État (PGE) soulève la question des modalités d’accompagnement des entreprises en sortie de crise.

La restructuration amiable et judiciaire des Prêts garantis par l’État

L'auteur

  • Olivier Buisine photo 2
    • Président
      IFPPC (Institut Français des Praticiens des Procédures Collectives)
    • Administrateur judiciaire
      SELARL AJ UP
    • Docteur en droit
      Univ. Lyon III, ESC Bordeaux (Kedge BS)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°860

Covid-19 : accélérateur de tendances

En 2020, la France a connu la plus forte chute de son PIB (-8,3 %) depuis 1945 [1]. La tentation est parfois grande de comparer les crises économiques. Après celle de 2008, en 2009, le PIB avait chuté de 2,2 %. Pourtant, ces deux crises historiques ne se ressemblent pas. Crise systémique, celle de 2008 avait eu pour conséquence d’assécher l’accès au crédit des entreprises et de freiner, pour ne pas dire paralyser, l’économie. La contraction du PIB français en 2020 trouve en partie son origine dans le choix légitime du gouvernement de prendre des mesures sanitaires visant à empêcher la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet