Cet article appartient au dossier : Pour une finance durable.

Mesures de performance

Quels sont les apports de la microfinance ?

En mettant en place des outils d’évaluation sociale pour une plus grande transparence, ainsi que des approches de gestion des performances sociales pour renforcer l’impact sur les clients, la microfinance s’organise pour s’autoréguler et faire face aux récentes critiques.

L'auteur

  • Cécile Lapenu
    • Directrice exécutive du réseau
      Cerise
    • Vice présidente de la plateforme européenne de microfinance (eMFP)
      eMFP
  • Bédécarrats
    • Chargé de recherches
      Cerise

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°294

Pour une finance durable

La microfinance offre un ensemble de produits financiers à ceux qui sont exclus du système financier classique. Aujourd'hui, plus de 150 millions de personnes dans le monde bénéficient de ses services. Pour ces familles et ces très petites entreprises, pouvoir épargner, emprunter ou s’assurer, c'est avoir les moyens de développer des activités autonomes, d’être moins vulnérables aux aléas socio-économiques, et d’améliorer leur niveau de vie.Dans les années 2000, la microfinance a suscité un véritable engouement médiatique, en raison de ses succès en termes d’insertion économique et de la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Pour une finance durable

Sur le même sujet