Protection des intérêts clients à l’ère digitale : quels traitements de données ? Une illustration par le cas du profilage

Différentes méthodes d’analyses des données peuvent répondre aux exigences de profilage des clients issues de la directive MiFID 2, qui entrera en vigueur début janvier 2018. Mais ces méthodes doivent aussi répondre à des exigences réglementaires de transparence vis-à-vis des clients.

L'auteur

  • Fabrice Moly
    • Protection of Clients' Interests / Digital
      BNP Paribas Group Compliance

Revue de l'article

La prise en compte du digital par les régulateurs est de plus en plus évidente, ainsi que l’illustre l’évolution des spécifications relatives au profilage investisseur (MiFID 2). Cet article présente succinctement quatre techniques, deux relevant des data analytics (clustering et analyse prédictive, v. Encadré 1), deux autres s’appuyant sur des avis d’experts (scores d’experts et arbres de décisions) que les prestataires de services d’investissement (PSI) peuvent utiliser pour « profiler » les clients, ainsi que les problématiques qu’elles soulèvent en termes de protection des intérêts des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet