Le cloud computing

Pourquoi le cloud computing est un enjeu de souveraineté numérique

L’économie du cloud computing aboutit à un bouquet de services nouveaux, là où la concession d’un droit d’utilisation de logiciel se limitait à une concession de droits agrémentée de services. La révolution du cloud computing est également juridique. Ces nouveaux paradigmes posent par essence des enjeux forts en termes de souveraineté pour, notamment, l’Europe.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°HS-2021-1

Cloud Computing : Les grands Enjeux réglementaires

 Le 23 mars 2018, le Président américain Donald Trump promulguait une loi votée en express, et presque par surprise, par le 115e Congrès américain à Washington DC. Cette loi, portée par un membre républicain du Congrès, Dog Collins, un ancien lieutenant-colonel de L’US Air Force, était intitulée « CLOUD Act »[1]. Un jeu de mots qui reprend le terme de cloud computing mais, en réalité, « CLOUD » est ici un acronyme qui signifie Clarifying Lawful Overseas Use of Data. Vous avez bien lu. En français, il s’agit de clarifier un usage légal des données localisées hors des États-Unis d’Amérique. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)