Patrick Soulignac : « La prévention sur la cybersécurité est un maillon faible »

Ces dernières années ont vu l’explosion des attaques informatiques, notamment des ransomwares, ces « cyberprises d’otages » qui peuvent coûter si cher aux entreprises victimes et à leurs assureurs. Selon Patrick Soulignac, au-delà des améliorations techniques, il n’y a qu'une solution pour les combattre : il faut former et prévenir.

Le nombre des ransomwares, ou rançongiciels, a été multiplié par trois en un an.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°860

Covid-19 : accélérateur de tendances

Quelles sont les grandes menaces informatiques pour vos clients ?On voit bien que les banques sont des cibles attractives pour les cybercriminels – et les assureurs peuvent être touchés par ricochet, atteints à travers leur propre portefeuille clients s’ils leur fournissent une assurance cyber [1]. Leurs clients touchés par les cyberattaques vont subir des sinistres, des dommages, qui vont devoir être indemnisés, ce qui va également impacter leurs résultats de manière importante.L’an dernier, on a enregistré une multiplication des ransomwares et des arnaques au président [2]. Est-ce ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet