Présentation

L'Observatoire international de la finance durable

L'auteur

  • Georges Pauget
    • Président
      Observatoire international de la finance durable

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°742

Numéro double : Rétrospective 2011- Prospective 2012

Comment est née l'idée de l'OIFD [1] ?

Début 2010, un projet d'ouvrage collectif est lancé au sein du département Recherche de SKEMA [2] autour de la problématique de la finance durable. 17 experts ont été sollicités pour ce projet.

L'objectif est de définir les pourtours de la finance durable en s'appuyant sur des compétences, des regards et des sensibilités très différentes.

Quels sont les objectifs de l'OIFD ?

Une démarche scientifique pour éclairer des problématiques opérationnelles, tel est le but initial. L'OIFD s'appuie sur la légitimité scientifique des équipes qui le soutiennent. Son action en tant que structure de recherche associe des enseignants chercheurs de SKEMA, des universités de Paris I, Paris X, Paris Dauphine, Lille 2, Lille 3 et de l’IHEID [3] de Genève. Ces équipes sont habilitées à diriger des recherches à caractère scientifique.

Parmi le travail concret que se fixe l'OIFD figure la création d’indices statistiques permettant de mesurer les progrès accomplis en matière de finance durable. L'OIFD a pour objectif de publier tous les ans, dans le cadre de son rapport annuel, un indice de la finance durable (IFD). Cet indice synthétique s'appuierait sur des indicateurs financiers et extra-financiers (volatilité des marchés, écarts de rémunération, qualité de la gouvernance, etc.).

Quelles sont ses attentes ?

Nous avons une démarche ouverte à l'écoute du monde professionnel. De nombreuses structures s'intéressent à une approche durable du monde des affaires. L'OIFD souhaite se positionner, par son ouverture et son écoute, comme un partenaire afin de contribuer au débat public sur les pratiques de la finance. L'OIFD est l'affaire de tous. L’observatoire permettra un dialogue fructueux entre la recherche et les professions bancaires et financières.

[1] L’OIFD est présidé par Georges Pauget et dirigé par Dhafer Saïdane.

[2] School of Knowledge Economy and Management (Lille, France)

[3] Institut de hautes études internationales et du développement.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet