Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Le nouveau mandat de l’EBA

Les scandales européens liés au blanchiment d’argent se sont multipliés ces dernières années. Le plus notoire, l’affaire Danske Bank, portant sur le blanchiment d'environ 200 milliards d'euros au travers de sa filiale estonienne entre 2007 et 2015, a notamment eu pour conséquence le renforcement du mandat de l’Autorité bancaire européenne (EBA) dans ce domaine.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°849

Coût du risque : Une augmentation sous l’emprise d’IFRS 9

En 2018, à la demande de la Direction générale de la justice et des consommateurs de la Commission européenne et celle de 12 membres du Parlement européen [1], l’EBA a ouvert une enquête sur la prétendue violation du droit de l'Union par les autorités des services financiers estonienne et danoise. Comme exigé par la procédure, l’autorité a convoqué un groupe d’experts indépendants [2] chargé de proposer (ou non) une décision pour adoption définitive par le Conseil des autorités de surveillance.Après une analyse approfondie de l’affaire Danske Bank, le groupe d’experts indépendants a ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet