Le nouveau dispositif relatif à la prévention de l'utilisation du système financier

Le nouveau dispositif français issu de la 3e Directive antiblanchiment consacre la nécessité pour les établissements financiers d'observer des mesures de vigilance renforcée en cas de risque élevé de blanchiment ou de financement du terrorisme. Le renforcement des diligences devrait conduire les acteurs financiers à accroître encore les moyens alloués à la fonction compliance et à recourir à des spécialistes de l'investigation dans certains cas.

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Sur le même sujet