Banques françaises

« Nous sommes confiants sur le maintien de notre solidité et de notre activité »

Les banques françaises se sont organisées pour poursuivre leur activité pendant le confinement et octroient des prêts garantis par l’Etat depuis le 25 mars. Elles se considèrent comme solides avec leurs activités diversifiées et leurs ratios prudentiels élevés pour affronter les incertitudes de la suite de la crise. 

Banques françaises

L'auteur

  • Maya Atig
    • Directrice générale
      Fédération bancaire française

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°845

Crise de COVID-19 : Quelle résilience des banques françaises ?

Après deux mois de confinement et la mise en place de plans de continuité de l’activité inédits dans les banques, où en sont les plans de reprise de l’activité « normale » ?Pour faire le lien entre la continuité et la reprise d’activité, on peut d’abord noter qu’il y a un engagement puissant des 362 800 salariés du secteur, qui se sont beaucoup mobilisés et ont été extrêmement efficaces. Le premier mot qui me vient à l’esprit est de leur dire merci. La banque fait partie des « opérateurs d’importance vitale », elle a assuré une continuité d’activité avec ses clients, avec beaucoup de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Quelle résilience des banques françaises ?

Sur le même sujet