Supervision

MSU, une organisation en évolution constante depuis sa création

Mis en place conjointement par la BCE et par les autorités nationales compétentes (ANC) en novembre 2014, le Mécanisme de supervision unique (MSU) couvre aujourd’hui un périmètre de 129 grands groupes bancaires comprenant 1 200 entités. À l’heure où les banques supervisées sont soumises à de fortes contraintes réglementaires, quels sont les défis auxquels la BCE doit elle-même faire face afin de démontrer la robustesse et l’efficacité du dispositif mis en œuvre ?

L’ORGANISATION DE LA SUPERVISION EN BREF

L'auteur

  • Maud Monin, Deloitte
    • Membre
      ADICEF
    • Associée Audit & Assurance, Financial Service Industry
      Deloitte & Associés

Revue de l'article

Le Mécanisme de supervision unique (MSU) est largement reconnu comme étant essentiel pour une supervision accrue et homogène des établissements de crédit à l’échelle de la zone économique européenne.Une transformation au fil du tempsLa BCE s’est dotée d’une organisation ayant mobilisé des efforts considérables et des moyens importants pour remplir les missions de supervision dont elle s’est investie. Préalablement sous l’égide de chacune des autorités nationales compétentes (ANC), la responsabilité d’une supervision unique de la zone euro incombe dès lors à la BCE. Projet ambitieux qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet