Solution de financement

« La mise en œuvre de Solvabilité 2 va susciter des besoins de fonds propres »

En dépit de ce que laisse penser le dernier test (QIS 5), la mise en œuvre de Solvabilité 2 pourrait bien conduire certains assureurs à renforcer leurs fonds propres. Pour les petits organismes, qui ne font guère appel au marché, les dettes subordonnées constituent une solution envisageable.

L'auteur

  • Henri Vernhes
    • Directeur Général
      Alma Capital
  • Paul Vernhes
    • Responsable de la gestion d’actifs pour l’Europe
      Cohen & Company

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°745

Solvabilité 2 : un nouveau départ pour les offres aux assureurs

Quelle est votre analyse des futurs besoins de financements des assureurs ?La mise en œuvre de Solvabilité 2 va susciter des besoins de fonds propres. Certes, du strict point de vue réglementaire, leurs capitaux actuels semblent suffisants, mais les organismes souhaitent que leur marge de solvabilité soit très confortable, car Solvabilité 2 induit une volatilité des actifs et des passifs. Certains acteurs souhaiteront donc renforcer leurs fonds propres. Or les petits organismes ne peuvent pas, en pratique, faire appel aux marchés financiers (par l’émission d’actions ou d’obligations), car ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Solvabilité 2, nouveau départ pour les offres aux assureurs

Sur le même sujet