Ouverture internationale

Maroc : la libéralisation de la réglementation des changes

La réforme de l’Instruction générale des opérations des changes menée par l’Office des changes, qui comprend des mesures importantes de libéralisation pour les acteurs financiers marocains et étrangers, constitue une étape supplémentaire pour faire du Maroc une Place financière internationale. Une étape nécessaire qui en appelle d’autres.

maroc loupe

L'auteur

  • Alain Gauvin
    • Associé, Responsable des Bureaux de Casablanca et Alger
      LPA-CGR Avocats

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°805

Open bank : le jeu des services financiers modulaires

La « transformation de Casablanca en hub financier international […] requiert […] la consolidation des règles de bonne gouvernance, la mise en place d'un cadre juridique approprié, la formation de ressources humaines hautement qualifiées et l'adoption de techniques et de méthodes de gestionmodernes [1]. » Cette exigence exprimée par le Roi du Maroc Mohammed VI à l’attention des parlementaires, en octobre 2013, pourrait être renouvelée aujourd’hui : l’ambition du Royaume de devenir le carrefour des échanges entre l’Afrique et les autres continents dépend de la capacité du législateur et de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet