Maîtrise du risque : un référentiel de contrôle concret et unifié

Comment s’assurer de l’efficacité du dispositif de contrôle interne ? Le consortium C2R propose une méthodologie de notation de ce dispositif, fondée sur des critères qualitatifs et quantitatifs, présentant des tableaux de bord à usage des établissements en interne, mais aussi des résultats comparables entre établissements.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°740

Les banques centrales en dehors des sentiers battus

D’après le rapport de l’Autorité des marchés financiers (AMF) de 2004 [1] sur le gouvernement d’entreprise et le contrôle interne, « à la différence de la gouvernance d’entreprise, qui bénéficie désormais de standards de place auxquels les émetteurs peuvent se comparer, l’absence d’un référentiel unanimement admis sur le contrôle interne en rend la description plus difficile et peut constituer un frein si l’on souhaite parvenir à terme à une évaluation de l’adéquation et de l’efficacité des systèmes ». Le règlement 97/02 est venu par la suite préciser les éléments qui doivent composer le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Risques opérationnels : faut-il investir dans le contrôle interne ?

Sur le même sujet