Lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme : les conclusions du rapport élaboré pour la FCA

Un récent rapport de la Financial Conduct Authority britannique fait le point sur les actions engagées par les banques britanniques pour réduire les risques liés à la Lutte anti-blanchiment et contre le financement du terrorisme. Il montre notamment que les banques sont plus centrées sur la diminution du risque réglementaire de criminalité financière que sur la réduction du risque de criminalité financière.

L'auteur

  • Samantha Sheen
    • Directrice, section lutte anti-blanchiment pour l’Europe
      ACAMS (Association des spécialistes certifiés en lutte anti-blanchiment)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°801

Reporting réglementaire : est-on allé trop loin ?

La Financial Conduct Authority (FCA) a publié, le 4 mai 2016, l’étude qu’elle a confiée à un prestataire extérieur sur la réduction du risque lié à la Lutte antiblanchiment (« LAB ») et la Lutte contre le financement du terrorisme (« LFT ») au sein du secteur bancaire britannique [1]. Cette étude, intitulée « Éléments déclencheurs et impacts de la réduction du risque : étude des points de vues et données représentatifs au Royaume-Uni » (ci-après le « rapport »), fait suite à la publication, par la FCA, en date du 24 février 2016, de sa prise de position sur le sujet [2].L’objectif était, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet