Relations internationales

Lobbying et crispations rythment la protection internationale des données personnelles

En novembre 2009, à Madrid, 80 autorités de protection des données personnelles adoptaient les premiers standards internationaux sur la protection des données personnelles et de la vie privée : un corpus commun historique, non contraignant, première et nécessaire étape du processus visant à l’élaboration d’un instrument international effectif, qui peine actuellement à voir le jour.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°769

Données personnelles : une protection de plus en plus renforcée

Quatre ans après cette résolution, le difficile processus de révision de la directive européenne 95/46 invite à la patience quant à la mise en œuvre effective de standards internationaux. En effet, le texte européen est l’enjeu d’âpres négociations, qui font intervenir non seulement les 28 États membres, mais également les acteurs mondiaux de ce secteur d’activité aux enjeux financiers colossaux – les données personnelles des citoyens européens pourraient représenter 1 000 milliards d’euros d’ici 20 ans.Le processus de révision européen est ainsi révélateur des écueils de taille dont ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Données personnelles : une protection de plus en plus renforcée

Sur le même sujet