Les sanctions civiles de la violation du monopole bancaire : état des lieux et propositions

L’article L. 511-5 du Code monétaire et financier envisage le monopole bancaire.
L’article L. 571-3 du même code en réprime pénalement les violations de ce dernier.
Mais des sanctions civiles sont-elles également envisageables ? La loi ne disant mot sur ce point, la jurisprudence a tenu à clarifier cette question. Or les arrêts rendus jusqu’ici n’échappent pas, selon nous, aux interrogations et aux critiques.
Des propositions peuvent alors être formulées.

L'auteur

Revue de l'article

1. Le monopole bancaire [1] a pour objet de réserver aux seuls établissements de crédit, agréés conformément à la loi [2], l’accomplissement « à titre habituel [3] » des opérations de banque.2. L’article L. 511-5 du Code monétaire et financier interdit ainsi « à toute personne autre qu’un établissement de crédit ou une société de financement d’effectuer des opérations de crédit à titre habituel », mais aussi « à toute personne autre qu’un établissement de crédit de recevoir à titre habituel des fonds remboursables du public ou de fournir des services bancaires de paiement ». Seul le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)