Prospective

Les réformes prudentielles ont atteint leur objectif, mais d’autres défis demeurent

Pour satisfaire les ratios de résolution (TLAC, MREL), les banques doivent émettre une grande quantité d’instruments subordonnés, mieux rémunérés que la dette senior traditionnelle. Pour le moment, ce surcoût pour les banques est atténué par la politique monétaire très accommodante des banques centrales.

L'auteur

  • Birry Alexandre
    • Managing Director, Responsable mondial des études pour les Services Financiers
      S&P Global Ratings

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°357

Financement des banques : nouveaux instruments, nouveaux risques

Le renforcement des règles prudentielles depuis la crise financière a contribué à renforcer de manière significative les bilans des banques européennes. Après une période de forte augmentation des niveaux de fonds propres, la grande majorité des banques européennes est aujourd’hui en mesure de financer la reprise modérée actuelle.Les principaux enjeux pour le système bancaire européen sont aujourd’hui : le besoin de réformes structurelles pour améliorer la rentabilité du secteur, la gestion des surcapacités bancaires [1] et la réduction trop lente du stock de créances douteuses qui pèse ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Financement des banques: nouveaux instruments, nouveaux risques

Sur le même sujet