Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Research Papers.

Bourse

Les mesures anti-OPA entraînent-elles une "décote de protection" ?

Les entreprises cotées peuvent se prémunir contre d’éventuels rachats non sollicités. Les dispositifs de défense pourraient rebuter les investisseurs, mais il n’en est rien, selon l’étude empirique de l’impact de ces clauses.

Tableau 1

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°342

ESCP Europe Applied Research Papers 5

En Europe, et plus spécifiquement en France, la réglementation boursière autorise les sociétés dont les titres sont cotés sur le marché à se prémunir contre d’éventuelles attaques et offres de rachat non sollicitées. L’Offre publique d’achat (OPA) est un processus ayant lieu sur le marché financier lorsqu’une société se porte acquéreuse des titres d’une société cotée. D’après Alain Viandier (2014), l’OPA peut être définie de cette manière : « L’offre publique est l’engagement unilatéral, irrévocable et public d’acquérir les titres d’une société en Bourse. »De nombreuses mesures existent ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Research Papers

Sur le même sujet