Cet article appartient au dossier : Loi de sauvegarde : dans tous ses états.

Prévention des difficultés

Les « défaillances » des modèles de défaillance

Les modèles statistiques utilisés par les institutions financières pour prévoir la défaillance d’une entreprise présentent toujours une lacune majeure : leur instabilité, nécessitant des ré-estimations constantes. Parmi les causes de cette instabilité, deux d’entre elles jouent un rôle essentiel. Mais il existe des moyens d’y remédier, à tout le moins en partie.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°720

La loi de sauvetage dans tous ses états

La plupart des modèles permettant de prévoir la défaillance d’entreprises, que toutes les banques ou agences de notation utilisent depuis bien longtemps, reposent sur des méthodes de modélisation plus ou moins sophistiquées et s’appuient essentiellement sur des données comptables et financières manipulées sous forme de ratios. Leur fonction est simple : tenter d’appréhender le risque couru par un débiteur de non-remboursement d’une créance en cas de défaut de l’entreprise dû à son incapacité à faire face à ses engagements.Ces modèles de faillite servent à prévoir un risque de crédit au ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Loi de sauvegarde : dans tous ses états

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet