Face aux néobanques et aux GAFAM

Les banques ont des points forts uniques à mettre en avant

André Lévy-Lang analyse la situation des entreprises financières face au défi que représente l’arrivée des nouveaux concurrents dont l’activité s’est construite sur Internet : néobanques, FinTechs ou GAFAM/BATX. Il décrypte les dangers et opportunités de ces évolutions.

Les banques ont des points forts uniques à mettre en avant

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°839

Numéro double 839-840 : Prospective 2020 - Rétrospective 2019

Vous venez de publier l'ouvrage intitulé « La Révolution de la finance : Acte II » [1]. Avant de parler de l’Acte II, quel était l’Acte I ?L’Acte I, qui est le premier chapitre de mon livre, commence le 15 août 1971 et dure jusqu’en août 2007, ce qui correspond à une période de 36 ans. Le 15 août 1971, le président américain Nixon décroche le dollar de l’or. Cette décision est le fait déclencheur d’une période d’inflation et d’expansion colossale, de prospérité financière, marquée par un dollar qui perd les trois quarts de sa valeur et des liquidités mondiales qui explosent. En 2007, la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet