Cet article appartient au dossier : BCE, BCE : le verdissement qui vient.

NGFS

Les banques centrales dans l’action climatique : un verdissement par petites touches

La prise de conscience, par la BCE, de la nécessité de prendre en compte le changement climatique est une avancée mais le verdissement qui s’annonce pourrait se faire de manière trop prudente à l’intérieur de son mandat actuel et mener à une action trop faible, comme le montre l’analyse des hypothèses de verdissement en neuf options du réseau des banques centrales pour le climat (NGFS) parues en mars 2021.

Les banques centrales dans l’action climatique : un verdissement par petites touches

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°858

BCE : Le verdissement qui vient

Depuis quelques années déjà, les banques centrales s’efforcent visiblement à définir leur propre rôle dans la lutte contre le dérèglement climatique et plus largement la crise environnementale. C’est particulièrement visible dans le cas de la Banque Centrale Européenne (BCE), qui affirme être en train d’« explorer les moyens de jouer un rôle efficace dans la lutte contre le changement climatique [1]» et qui a mis en place, en janvier dernier, un centre du changement climatique qui devra conseiller directement Christine Lagarde. L’on peut ainsi s’attendre à ce que la « révision stratégique ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

BCE : le verdissement qui vient

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • FBF : Théry, Nicolas

    • Nomination
    • 02/09/2021
    • Revue Banque N° 859