Approche micro-économique

L’impact de Solvabilité 2 sur l’économie réelle

La mise en œuvre de Solvabilité 2 conduit à une réallocation des portefeuilles des assureurs, marquée par une baisse des actions et des obligations du secteur privé, et à l’augmentation du poids des obligations d’État ou des titres obligataires tels que les covered bonds ou les collateralized loans. Mais cette réallocation peut aussi mener in fine à une diversification des activités et géographique des compagnies d’assurance, ainsi qu’à la consolidation du secteur. Est-ce, au final, bénéfique pour le financement de l’économie réelle ?

Tableau 1

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°763

Banque de détail : vers un nouveau business model

Le report de la mise en application de Solvabilité 2 de janvier 2013 à 2015, voire 2016, illustre les interrogations des régulateurs sur les conséquences, tant micro- que macroéconomiques, du renforcement des exigences réglementaires auxquelles sont soumis les assureurs. Sur le plan micro-économique, la prise en compte explicite du risque de marché dans le calcul des fonds propres réglementaires devrait naturellement conduire les assureurs, qu’ils utilisent un modèle interne ou appliquent la formule standard, à une réallocation de leur portefeuille d’actifs reposant sur une cession ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet