eIDAS, DSP2, RGPD

Identité numérique : les enjeux pour les banques et les entreprises

Pour favoriser la confiance dans les échanges électroniques, banques et entreprises n’ont aujourd’hui d’autre choix que de s’approprier et de respecter certaines règles juridiques, du règlement eIDAS à la DSP 2, dans le respect des principes édictés par le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD).

Identité numérique

L'auteur

  • Caprioli
    • Avocat à la Cour, Docteur en droit, Vice-Président de la FNTC, membre de la délégation française aux Nations Unies, Équipe méditerranéenne de recherche juridique EA n°7311

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°388

Les relations banque-entreprise

L’identité numérique se situe au centre du projet européen du Marché unique numérique [1] porté notamment par le Parlement européen, lequel affirmait dès l’année 2012 que « l'Union doit instaurer un cadre juridique clair et cohérent sur la reconnaissance mutuelle de l'authentification, de l'identification et de la signature électronique » [2] et ce, afin de garantir la fiabilité et la confiance des échanges dans les transactions électroniques au sein du marché intérieur.En pratique, l’« identité numérique » existe depuis plusieurs années à travers les différents « identifiants numériques ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Relations banque-entreprise : trade finance, finance verte et responsable

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet