Cet article appartient au dossier : Le capital-investissement en manque d’oxygène .

Impôts et taxes

La fiscalité : un paramètre essentiel du capital-investissement

Pour jouer son rôle de ferment de l'économie, le capital-investissement a besoin de lever des fonds. La prise de risque est telle pour les investisseurs qu'ils doivent bénéficier d'une fiscalité incitative. Pourtant, les intentions fiscales du pouvoir politique semblent suivre une autre voie.

L'auteur

  • Guy Roulin
    • Avocat Directeur Associé Département Capital Investissement
      FIDAL

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°309

Le capital-investissement en manque d’oxygène

L'activité du capital-investissement consiste à prendre des participations majoritaires ou minoritaires dans le capital d'entreprises non cotées pour les aider à financer leur démarrage, leur croissance, leur transmission, voire leur redressement.Les fonds de capital-investissement participent à la définition d'une stratégie claire et à long terme de l'entreprise ; ils améliorent le potentiel de création de valeur de l'entreprise au profit de ses clients, de ses actionnaires et de tous ses collaborateurs, dirigeants et salariés.En raison de son apport au tissu économique, le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Le capital-investissement en manque d’oxygène

Sur le même sujet